Japon 2011 #1 – Tôkyô

こんにちは!(konnichiwa, bonjour)
Je suis bien arrivée à Tôkyô. Il fait super beau et assez chaud mais c’est supportable : 32°C, j’ai connu pire. Voici un post pas très structuré, avec ce qui me vient à l’esprit mais c’est le 1er jour il faut m’excuser.

Mon vol a eu 1h de retard mais il est passé vite. J’avais un japonais à côté de moi et on a pas mal discuté. Il revenait d’une croisière dans la Méditerranée et m’a montré toutes ses photos. Par contre il se penchait un peu trop sur moi et m’a souvent dérangée car il voulait parler alors que je suis plutôt du style à dormir pendant tout le vol.
J’ai aussi pu regarder un bout de Harry Potter et les reliques de la mort (partie 1) ainsi que Dumbo pendant le petit-déjeuner et un épisode de Mon Oncle Charlie juste après le décollage.
Dans l’avion, il y avait une nette majorité de japonais. C’est donc vrai cette rumeur comme quoi il n’y a plus beaucoup d’étrangers qui visitent le Japon ?

Après l’atterrissage, je suis allée acheter mon ticket de limousine bus et échanger mon coupon de JR Pass. C’était génial car personne ne m’a parlé anglais, ni au guichet, ni dans mon hôtel. Il faut dire que j’ai une sainte horreur qu’on me parle en anglais donc j’étais vraiment ravie. Le voyage s’annonce très bien.

Le trajet entre l’aéroport et l’hôtel a pris deux heures de bus où j’ai tellement l’habitude du paysage que je me suis rendue compte que je me sens vraiment chez moi ici. ただいま (tadaima, mot prononcé lorsqu’on rentre chez soi). Même pour les panneaux et tout le reste écrit en japonais ne m’étonnent plus. Ce n’est pas que je soit devenue blasée c’est juste devenu normal. C’était rigolo comme sensation.

Une fois arrivée à Shinagawa, j’ai fait le check-in et là le drame : ma nouvelle carte visa a été refusée et mon habituelle aussi. Panique à bord…. Normalement dans les Toyoko Inn elle passe sans problème et là je me voyais déjà sans liquide, ne pouvant pas retirer. Un tour à la poste plus tard me rassurera : il fallait que je l’active en retirant des sous. J’oublie ce petit détail à chaque fois.

Un petit conseil : si vous allez au Japon avec une carte visa de la Caisse d’Epargne pour ne pas les citer, il y a une chance sur 2 qu’elle ne marche pas ou se bloque. Même si elle est internationale.

Tout de suite après avoir fait le check-in, j’ai fait un petit tour près de la gare de Shinagawa pour trouver de quoi manger et je peux déjà dire que je n’aime pas du tout ce quartier : trop grand, trop de monde partout, tout le temps. Et le comble, trouver un supermarché a été la croix et la bannière : j’ai vite renoncé.

Depuis ma chambre au au 14ème et dernier étage du Toyoko Inn Shinagawa, j’ai une superbe vue sur la ville : Tour de Tôkyô, Sky Tree et gare de Shinagawa : je ne me lasse pas de regarder les trains.

Vue sur Tôkyô de jour depuis Shinagawa

Vue sur Tôkyô en début de soirée depuis Shinagawa

Vue sur Tôkyô de nuit depuis Shinagawa

En observant par la fenêtre, j’ai remarqué une enseigne lumineuse bien connue : くら寿司 (Kura Sushi), célèbre chaîne de kaiten-sushi (sushis sur un tapis roulant) juste en bas de chez moi. J’ai attendu une heure raisonnable (18 heures) pour y aller mais j’ai constaté une fois sur place qu’il y avait une queue monstre. C’est toute déçue que je suis allée acheter mon repas au combini du coin. Au menu de ce soir du hiyashi chûka (冷やし中華) qui sont des pâtes froides dans une sauce avec des légumes, d’omelette et de jambon coupé en lamelles, un cidre à la pêche et un yaourt à la framboise.
Si le cidre était vraiment bon, j’ai été déçue du yaourt, très chimique et écœurant.

Repas de combini

À 21h01, mon premier tremblement de terre de magnitude 4 m’a fait un peu paniquer. La secousse a duré une bonne minute et était assez forte pour que je pense à l’éventualité de me cacher sous le bureau de la chambre.
Autant avant la catastrophe du 11 mars, les tremblements de terre de cette puissance me faisait moins d’effet mais là je n’étais pas rassurée,  surtout qu’étant au14ème étage ça a plus secoué qu’au rez-de-chaussée.

Les petites choses qui ont changé :
– Vu sur l’autoroute : campagnes pour le port de la ceinture en voiture.
– La clim est moins forte que les autres années.

Publicités

4 réflexions sur “Japon 2011 #1 – Tôkyô

  1. Shinagawa c'est le mal. Y a rien à faire dans ce quartier, c'est assez abusé… et surtout, y a des touristes partout !

    Tokyo, j'ai du mal avec certains quartiers (style Shibuya…). L'an dernier je suis tombée amoureuse de Ikebukuro, alors que c'était bien le dernier endroit que je pensais aimer un jour !

    Et Saitama… *___* J'AIME !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s