Japon 2011 #12 – Okayama & Nagasaki

Bonjour à tous !
Ceci est mon dernier jour sur Honshu (本州) et le premier sur l’île que je désespérais de connaître : Kyûshû (九州).

Kôraku-en, Okayama
Kôraku-en, Okayama

Mon train pour Nagasaki étant à midi j’avais largement le temps de visiter le jardin Kôraku-en (後楽園) qui comme je racontais hier, est situé à proximité de mon hôtel. Je voulais aussi aller à Kurashiki mais ça aurait été un peu speed. J’ai préféré ne pas y aller afin d’en profiter plus longuement lors d’un prochain voyage.

Le jardin Kôraku-en ou Kôrakuen Teien (後楽園庭園) est un des Trois Grands Jardins du Japon (三名園, Sanmeien), avec le Kenrokuen à Kanazawa et le Kairakuen à Mito.
L’entrée coûte 400 yens (seulement pour le jardin) et j’ai trouvé ça cher pour ce que c’était. Car oui, comparé au Ritsurin-kôen, le Kôraku-en est vraiment décevant.  J’ai regretté de ne pas l’avoir visité avant. Pour s’approcher du château il faut payer un supplément. Moi qui pensait qu’il fallait payer seulement pour y entrer j’ai été déçue.

Château d'Okayama
Château d’Okayama
Kôraku-en, Okayama

Kôraku-en, Okayama

Lotus du Kôraku-en, Okayama

Kôraku-en, Okayama

Kôraku-en, Okayama

Voilà à peu près tout ce qu’il y avait à voir (il y a aussi une forêt de bambous) : de grandes étendues de pelouse. Au moins les lotus étaient magnifiques. Est-ce que c’est différents les autres saisons ?

Pour me remettre de ma déception, j’ai fait quelques petites emplettes de spécialités à la pêche dans une boutique de souvenirs : confiture et caramels. En effet, Okayama est célèbre pour ses pêches : ça tombe bien j’adore ça. La vendeuse m’a raconté que sa soeur est mariée à un français et que depuis le 11 mars, les français sont vraiment peu nombreux à venir à Okayama. Elle est était désolée et espérait en revoir bientôt (amis français, vous avez compris ? Revenez au Japon ).

Sur ce, bye bye Okayama. Je suis montée dans le shinkansen pour Nagasaki et ai changé à Hakata pour un train express plein de monde. Heureusement j’ai trouvé une place assise de justesse. J’ai dégusté un eki-ben, un plateau repas vendu dans les gares. Celui du jour était à la châtaigne. Le tout arrosé de nectar de pêche.
Lors du passage sous le détroit entre Honshû et Kyûshû, j’ai été prise d’une émotion intense et une joie immense : j’arrivais enfin sur cette île que je rêve de découvrir depuis toujours. Je me rappellerais éternellement de mes premières impressions à l’arrivée sur cette île : oh il y a des montagnes toutes rondes, on se croirait dans mario.

Depuis le train, j’ai aussi aperçu d’étranges petites constructions en forme de fruits. Ca m’a suffisamment intriguée pour faire une recherche et il se trouve que ce sont des abribus ! Dommage que je n’ai pas le temps d’aller les voir de plus près, ça sera pour un prochain voyage.

Eki-ben
Eki-ben

Une fois arrivée à Nagasaki, je suis allée poser mes affaire à mon hôtel.
On ne peut pas dire que cette ville m’est fait une bonne première impression : le chauffeur de taxi était plus que désagréable : soufflant, levant les yeux au ciel et ne faisant pas les salutations habituelles.Quant à l’hôtel, autant le Confort d’Okayama était génial autant celui de Nagasaki est un peu sale et vieux. Le robinet du lavabo de la salle de bain ne marchait pas par exemple. Je ne le conseille pas même si son emplacement est correct (près de Dejima).
Comme il pleuvait j’ai attendu à l’hôtel enavnt d’aller voir le pont à lunettes Megane-bashi (眼鏡橋)

Megane-bashi, Nagasaki
Megane-bashi, Nagasaki

Ce pont est aussi appelé Pont des Spectacles et a été construit en 1634.
Voyez le reflet ! C’est très ressemblant. Depuis, je ne peux m’empêcher de regarder attentivement chaque pont et son reflet.
La promenade est vraiment sympa, si on continue le long du canal on arrive à d’anciens temples chinois mais la nuit tombait alors je n’ai pas poursuivi. Demain sera riche en visites !

Publicités

4 réflexions sur “Japon 2011 #12 – Okayama & Nagasaki

  1. C'est marrant le pont lunettes! On dirait un bonhomme qui sourit!

    Il à l'air bon ton Ekiben! Je préfère ça aux sandwish SNCF que je n'achète même pas tellement ils sont chers! Au fait, c'est cher un Ekiben?

    J'aime

  2. Seth >L'avant-dernière photo ? En effet ! Je n'avais pas remarqué 🙂

    Un Ekiben vaut entre 5 et 11€ environ.
    Je préfère ça aussi aux sandwichs et des différents dans chaque région, ça permet de goûter aux plats régionaux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s