Retour au Japon : Owakudani (novembre 2010)

Comme vous avez certainement pu le constater au cours des mois et de mes différents articles, j’ai une vraie passion pour les volcans. En novembre 2010, je suis allé passer une journée à Hakone (箱根), dans la préfecture de Kanagawa, célèbre région volcanique près de Tôkyô.

Owakudani
Bienvenue en enfer à Owakudani !

Après avoir vu qu’il faisait un temps superbe, nous avons décidé de prendre le train en milieu de matinée… grosse erreur ! Nous avons manqué de temps pour faire tout ce que nous voulions voir et n’avons pu faire qu’ Owakudani (大湧谷). Voulant absolument aller au musée d’art moderne, Hakone Open Ait Museum, j’étais vraiment déçue.

Donc, après toute une série de trajets en trains, plus ou moins sympas et plus ou moins longs, depuis Saitama nous arrivons en gare de Sounzan où nous embarquons dans un téléphérique pour rejoindre « la vallée des enfers ». De là haut le paysage est magnifique. Les montagnes sont encore vertes avec quelques touches de rouge orangé. Les couleurs d’automne commencent à pointer leur nez.
Nous étions en train d’admirer le paysage quand une odeur d’œuf pourri nous titille les narines. Un petit coup d’oeil en bas et nous découvrons les premières carrières de soufre. La terre est jaune et le sol fumant, c’est bien l’enfer !

Téléphérique Owakudani
Téléphérique d’Owakudani
Téléphérique Owakudani

Téléphérique Owakudani

Dés la sortie de la gare de Owakudani, on aperçoit le Mt Fuji dont le sommet n’est que très légèrement enneigé.  Je préfère détourner les yeux pour mieux le découvrir un peu plus loin dans la balade.
De la gare, le site ressemble à un gigantesque chantier fumant. Après avoir passé les boutiques de souvenir, nous nous aventurons sur le chemin qui serpente entre les mini lacs d’eau bouillante, les pierres fumantes et les ruisseaux brûlants ce qui donne une étrange impression à mi-chemin entre un volcan, un paysage lunaire et une usine.
Nous n’avons pas vraiment le temps d’en profiter, il y a pas mal de monde et nous devons avancer. Néanmoins, il y a de petites plateformes assez souvent pour se reposer et prendre des photos.

Owakudani

Owakudani

Owakudani

Owakudani

Un peu avant le sommet, j’abandonne ma maman sur un banc et continue vers l’observatoire le plus haut d’Owakudani. Le chemin est très enfumé et difficilement respirable mais le résultat en vaudra la peine… le Mt Fuji se découvre, majestueux, en face de moi. Dire qu’il m’aura fallu 5 voyages pour le voir ! Je compte bien en profiter et reste de longues minutes à l’admirer. Nous sommes en milieu d’après-midi, la lumière commence à décliner, la montagne se pare de tons bleutés. Le ciel est bleu avec de petits nuages et le temps légèrement frais. Si il n’y avait pas cette odeur de soufre si tenace à cause du vent ça aurait été la journée parfaite.À propos de soufre, un peu comme au Mont Aso, il y a des panneaux disposés un peu partout sur le site pour nous prévenir des dangers des gaz. Faites attention à vous !

Owakudani

Béné et Mont Fuji

Mont Fuji
Mont Fuji

Le site commence à ressembler aux Champs-Élysées un 1er janvier, il est temps de redescendre.
Avant de reprendre le téléphérique, nous achetons des œufs noirs (黒タマゴ, kuro tamago), spécialité de Hakone. Ils ont, paraît-il, le pouvoir d’allonger la vie de 7 ans.
Ces œufs, cuits dans les sources d’eau chaudes pendant une heure prennent leur belle couleur noire à la cuisson grâce au soufre. Délicieux car cuits mollets, ils sont vendus avec un petit gobelet et une cuillère en plastique pour la modique somme de 100Y.

Kurotamago

Kurotamago

Nous redescendons doucement en fin d’après-midi sur Tokyo où nous prenons un bon goûter, bien au chaud chez Vie de France.
Un temps frisquet, de belles couleurs, des plats délicieux, l’automne est vraiment la plus agréable des saisons.

Publicités

7 réflexions sur “Retour au Japon : Owakudani (novembre 2010)

  1. Superbes photos, tu fais renaitre ma nostalgie du Japon qui etait pourtant bien enfouie (je ne te remercie pas vraiment).

    L'oeuf noir a une bonne tete, je ne connaissais pas et j'essaierai de m'en souvenir pour tester.

    J'aime

  2. Eh bien merci pour cette visite ! Je suis heureuse de voir à quoi ressemble réellement Owakudani…
    J'y suis allée par un beau jour de septembre 2007….ou plutôt un jour de tel brouillard qu'on y voyait pas à 5 mètres devant soi durant tout le voyage, que ce soit sur la route, dans le téléphérique ou au sommet du fameux point de vue parmi les fumerolles. J'ai donc misérablement raté les superbes vues sur la vallée fumante, et surtout sur le Mont Fuji, complètement invisible derrière un épais manteau de brume. Evidemment il y avait peu de monde et ça donnait un aspect mystérieux/presque angoissant au lieu, mais c'était mon unique chance de voir le Mont Fuji de tout le voyage, j'ai ruminé ça longtemps XD

    Et j'ai trop hésité (ayant peur au début que ce soit comme les oeufs de mille ans chinois, ceux qui sont pourris x_x) quand ma famille d'accueil m'a proposé d'acheter un oeuf noir donc je n'y ai finalement pas goûté T-T

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s