Une journée à Shimonoseki

Samedi, je suis allée avec une amie dans la préfecture voisine de Yamaguchi (山口), visiter la ville de Shimonoseki (下関). C’est le premier voyage que je fais hors de la préfecture de Fukuoka cette année et je n’aurais jamais pensé visiter cette ville si mon amie ne m’avait pas demandé de l’accompagner. En effet, Dani, Hong-Kongaise (ça se dit ?) vivant aux Pays-Bas, quitte le Japon le mois prochain et n’a pas encore beaucoup visité. Nous avons donc décidé d’aller ensemble à Shimonoseki pour voir…

Depuis la gare d’Hakata (gare principale de Fukuoka), si on ne prend pas le Shinkansen (cher), il faut  environ une heure en train express jusqu’à Kokura puis 15 minutes jusqu’à Shimonoseki en train local. Comme il fait déjà bien froid (surtout ce week-end glagla), les trains sont chauffés et c’est une véritable torture d’en sortir pour affronter le vent glacial.
 Voici le premier aperçu sur la ville :

Soyons honnête, les abords de la gare ne sont vraiment pas engageants. Mais nous ne restons pas dans ce quartier et prenons le bus vers le quartier de Karato (唐戸) où nous commençons notre visite par les quelques bâtiments d’inspiration occidentale que nous conseille notre guide :

Quelle mignonne petite plaque ! La spécialité de Shimonoseki est… le fugu (河豚) ! Vous savez ce poisson qui peut être mortel si il n’est pas bien préparé. On trouve ce poisson un peu partout dans la ville.

Les deux bâtiments (car le troisième était en rénovation/démolition ?) n’ont vraiment rien de passionnant et on a fait nos mauvaises langues en disant que pour voir ça on aurait mieux fait de rester en Europe.Du coup on a poursuivi vers le sanctuaire Kameyama-hachimangu (亀山八幡宮), littéralement « la montagne aux tortues » qui surplombe la mer.

Les ema (絵馬, plaquettes de prière) ne sont-elles pas adorables ? J’aurais adoré en ramener en souvenir. Une prochaine fois ! La visite est très rapide, le sanctuaire n’étant pas des plus passionnants.

Au moment de déjeuner, nous avons traversé la rue et sommes allées au Karato ichiba (唐戸市場).

Il s’agit d’un gigantesque marché, avec surtout des marchands de poissons qui préparent des plats ultra frais avec du poisson juste pêché. Voici un petit aperçu de ce que nous avons mangé. Nous avons aussi pris du fugu mais je n’ai hélas pas de photos 😦
Ceux qui me connaissent bien le savent : je n’ai fais qu’une bouchée du wasabi. Miam :p les sushis fûrent délicieux ainsi que le fugu. Et non, je ne suis pas décédée donc n’hésitez pas à essayer si vous venez dans le coin 🙂

Petite balade digestive sur la jetée :

Promenade jusqu’au phare des amoureux, le 恋人灯台 (koibito tôdai). Comme j’adore les phares, c’était un peu ce que j’attendais de cette journée 🙂

Avec un nom pareil, cela sans doute être superbe de nuit. Je voudrais y aller une fois pour voir.
Juste en face, l’île de Kyûshû qu’on peut rejoindre à pieds via un souterrain sous le détroitou via le pont qu’on aperçoit derrière le phare.
Ensuite nous sommes allées vers un nouveau sanctuaire, le Akama jingu (赤間神社), à l’entrée assez caractéristique.

Il est dédié à un empereur japonais mort enfant, Antoku (安徳天皇), à la bataille de Dan-no-ura, disputée en 1185.

A l’intérieur, sans doute un des derniers érables rouges de la saison …

Pauvre arbre ! Nous sommes restées au moins 30 minutes à le mitrailler sous toutes les coutures.

Voici quelques autres parties du sanctuaire :

L’intérieur est calme car en retrait de la route et le sanctuaire peu fréquenté. J’aime beaucoup l’architecture des sanctuaires japonais (bien plus que les temples en fait) et même si la visite est rapide, c’est tellement joli que si vous êtes dans cette ville, ça vaut le coup d’oeil.

Ce fut la dernière visite de la journée car comme je le disais le temps était glacial et les bus pour les lieux qu’on visait étant peu fréquents cela nous auraient fait rentrer trop tard : découragement. A la place nous avons fait du shopping dans la gare et nous sommes rentrées dans un train bondé mais confortable (ah les express c’est quand même autre chose !)
En résumé, je dirais que même si je n’en ai vu qu’un petit aperçu, Shimonoseki ne vaut vraiment pas un détour donc ne vous précipitez pas là bas (sauf pour le fugu).

D’ici le milieu de la semaine prochaine, je vais faire quelques articles vie quotidienne qui manquent cruellement. A bientôt !

Publicités

13 réflexions sur “Une journée à Shimonoseki

  1. Moi je trouve que ça à quand même l'air vachement joli comme petite ville! La vue du 1e sanctuaire est magnifique <3
    Vite la fin de la semaine en tout cas, envie de lire des articles de vie quotidienne moi! =D

    J'aime

  2. ahh! je voulais VRAIMENT aller à shimonoseki comme j'habitais juste à côté, en plus plein de mes amis du lycée y vivent, et j'ai pas eu l'occasion au final je suis super déçu x) ce dont on m'a le plus parlé moi, en plus du fugu, c'est de l'aquarium de la ville qui est apparemment très beau. il y a aussi une île entre shimonoseki et kitakyushu qui est assez réputé mais dont j'ai oublié le nom. et sinon je ne peux que recommander la ville où j'ai habité moi pendant un an x)

    c'est dommage que tu n'ais pas eu le temps de voir un peu kokura, c'est un quartier vraiment sympa (j'aime beaucoup le château, et c'était superbe quand les cerisiers étaient en fleur, et si jamais un jour tu penses y aller je peux te conseiller quelques coins) et vu tes photos, dans le même genre que shimonoseki avec un peu plus d'activités peut-être, y a le port retro de moji qui est très joli, et tout le long de la côte il y a énormément de choses, j'ai même pas eu le temps de tout faire parce que je m'en suis rendu compte trop tard x)

    le fugu à shimonoseki doit être encore moins cher qu'à kitakyushu je suppose… c'est vraiment un bon poisson je trouve! j'ai adoré le manger cru, vraiment. en tout cas tu as eu l'air de passer une bonne journée quand même, bien que ça n'ai pas été si bien que prévu XD si tu veux deux trois idées pour visiter des endroits sur kyushu, je peux t'indiquer quelques lieux, même si j'ai moi-même pas eu tant l'occasion de sortir de kitakyushu x)

    J'aime

  3. Très jolie les petits fugu chan !! Les japonais arrivent à faire des choses mignonnes même avec des serpents, vous imaginez ?!

    Pour le repras du midi, j'imagine que le fugu est la première chose que tu as dû manger ! ahahaha !

    Jolies photos comme toujours !

    et Bravoi pour avoir trouver le derniers des (mohicans) … heu des érables encore rouge, aux couleurs automnales parce que le froid est vraiment … glacial ici aussi à Fuji !!!

    http://un-martiniquais-au-japon.blogspot.jp/

    J'aime

  4. Je ne connaissais pas du tout cette petite ville 🙂
    c'est vrai que ça a l'air petit ^^
    je n'ai pas eu le temps de visiter Fukuoka (ainsi que certaines autres villes japonaises), mais ce sera à mon prochain séjour 😉
    ah le fugu, j'aurai aimé en manger !

    J'aime

  5. Kokura n'était pas dans la liste des choses à voir ce jour là mais je compte y aller au printemps pour le château et pour un parc avec un « tunnel » de fleurs. Je ne connais pas le nom mais ça semble magnifique.

    Le fugu n'étais pas hors de prix sur le marché (assiette à 2000Y, ça va).

    J'aime

  6. Superbe article Béné, ça me fait rêver… J'espère que j'aurais l'occasion de voyager au Japon un jour moi aussi^^

    J'aime particulièrement tes photos du sanctuaire avec ses magnifiques érables rouges, et les ema sont carrément mignonnes, c'est adorable !

    Merci encore pour le partage !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s