Deux ans au Japon

Il y a deux ans jour pour jour, je posais le pied à l’aéroport de Fukuoka. Deux ans… Qu’est-ce que ça passe vite ! J’ai l’impression d’être arrivée hier. Je me revois le 19 septembre 2012, poussant mon unique valise dans les rues de Fukuoka, m’extasiant sur le coucher de soleil tout rose, m’étonnant du peu de monde dans le métro malgré l’heure de pointe. Beaucoup de choses se sont passées et j’ai également pas mal changé. Petit retour sur ces deux fantastiques années.

 Toute première photo de Fukuoka – 20 septembre 2012



LE JAPON M’A RENDUE… MOINS TIMIDE !

Ceux qui me connaissent le savent très bien, j’ai toujours été extrêmement timide. Au point de me préparer psychologiquement avant de sortir ou de prendre le combiné ou de ne pas pouvoir avaler une bouchée devant des gens que je connaissais peu. J’ai même pleuré de stress avant de faire un discours le premier jour d’école au Japon devant mes nouveaux professeurs. Aujourd’hui c’est derrière moi. Grâce à mes amis et professeurs, j’ai pu dépassé ma timidité. Ils m’ont toujours encouragée et poussé en avant quand je restais trop en retrait. Résultat : en novembre dernier j’ai posé pour un magazine local (une expérience que j’adorerais renouveler) et en décembre j’ai même pu danser et chanter devant des centaines de personnes. Chose impensable l’année précédente. Ça a été une grosse surprise pour ma maman qui avait toujours l’image de la « petite fille qui se cachait derrière le rideau au spectacle de danse en CP ».

 Capture d’écran du DVD du concert des ASO48 – Hakata Starlanes – décembre 2013

LE JAPON M’A… RÉVÉLÉE !

Avant quand on me demandait ce que j’aimais je répondais le Japon. A part ça je ne savais pas trop ce que j’aimais. J’y pensais souvent : « qu’est ce que j’aime vraiment ? », « quelles sont mes passions ? ».I l m’était très difficile d’y répondre. Si, il y avait bien les groupes d’idols.
De septembre 2012 à octobre 2013 environ, j’ai soutenu très activement le groupe Hello!Project (Morning Musume, °C-ute, …) dont je suis fan depuis 10 ans. J’ai dépensé des milliers de yens en concerts, goods, cds et me suis éclatée pendant une année, rencontré les membres, ai pris des photos avec elles etc… tout ce que je ne pouvais pas faire vivant en France quoi.
Il y a a peu près un an, j’ai fait une visite express de 24h à Tôkyô pour assister au concert anniversaire de ma membre des Morning Musume préférée. Ne m’étant que moyennement amusée, j’ai réalisé dans l’avion du retour que dépenser autant pour des chanteuses était vraiment jeter l’argent par les fenêtres. Alors j’ai décidé d’espacer mes achats et de ne plus aller aux évènements hors de la préfecture. A force, je me suis petit à petit désintéressée, au point que cela me soit égal de ne plus aller aux concerts. Même si j’aime toujours les groupes, je ne pourrais pas revenir dans le bain comme l’an passé.

Depuis, je me suis découvert une passion pour la cérémonie du thé, la cuisine régionale de Kyûshû, Alice au Pays des Merveilles, les restaurants et cafés à thème, la mode japonaise, la danse et les objets girly et kawaii (decouverte de superbes marques japonaises  comme Q-Pot ou Swimmer). Mon style vestimentaire a évolué (j’en parlerais prochainement) et j’ai même changé de goût en matière de déco ! Quelle évolution !

Photo avec les Morning Musume – mai 2013.
LE JAPON M’A… FAIT DÉCOUVRIR UNE NOUVELLE SORTE D’AMITIÉ

Trois jours après mon arrivée, j’avais participé à une danse (odotte mita) avec des fans du Hello!Project et m’étais liée d’amitié avec plein de monde. Pendant un an j’ai participé à des danses, des soirées karaoke, des séances de handshake avec ce groupe (j’en avais un peu parlé ici). Comme j’en parlais plus haut, il y a environ un an, j’ai commencé à m’éloigner un peu de cet univers. A l’époque j’étais aussi très occupée par les ASO48 dont les répétitions prenaient toutes mes soirées et j’ai rencontré mon copain actuel. J’ai alors progressivement cessé d’aller aux soirées et les occasions pour voir mes amis se sont raréfiées. Quelques personnes ont eu la gentillesse de venir au concert des ASO48 et après une dernière danse en janvier, je n’ai plus revu personne.
Il faut dire que les fans au Japon ont une vision très particulière de l’amitié. Ils font une distinction entre les « amis fans » et les « amis de la vie réelle ». On ne parle pas de travail ou de famille avec les « amis fans » tout comme on ne parle pas de sa passion pour les Morning Musume à ses « vrais amis ». La frontière est très distincte et respectée. Du coup, même si j’étais très proche de certaines personnes, du moment où je ne vais plus aux soirées, je ne les vois plus. C’est tout juste si on échange deux/trois mots sur Twitter. C’est dommage mais on ne peut rien y faire…

Autrement, je ne suis plus en contact qu’avec trois ou quatre personnes de ma promotion chez Aso College Group. Étonnamment je suis plus restée en contact avec des amis qui suivaient d’autres cours , et donc que je voyais moins souvent, ainsi qu’avec les filles des ASO48.
Alors qu’au départ je n’en avait pas du tout envie, récemment je commence à vouloir me faire des amies françaises de mon âge sur Fukuoka ou Kyûshû. J’espère d’ailleurs rencontrer Agnès bientôt !

 Kyûshû Hatsu – Tournage d’un odotte mita – janvier 2014.

LE JAPON M’A… FAIT CHANGER D’HORIZON PROFESSIONNEL !

Comme vous le savez surement je suis graphiste et c’est un métier que j’adore. En fait ce n’est même pas un métier, c’est une passion.
Entre mon précédent travail et mon nouveau que j’ai commencé en avril, il s’est écoulé 18 mois.
Pendant ce laps de temps, j’ai presque totalement écarté le graphisme pour me concentrer sur le japonais et grâce l’école Aso College Group, j’ai découvert d’autres métiers, notamment dans le secteur du tourisme.
Après 6 mois en entreprise, j’en suis sûre : rester assise sur une chaise pendant 8 heures au milieu d’un open space pour créer des bannières n’est plus ce que je souhaite faire.
Il y a plein de choses que je rêve de pouvoir faire :
j’ai envie de faire la promotion de ma région,  d’aider les français à venir étudier le japonais sur Fukuoka et Kyûshû, leur faire découvrir le sud du Japon. Tout cela en créant un lien avec le graphisme et en travaillant en freelance. Pour le moment je suis bloquée par mon visa mais si un jour je devais me marier ici, je tenterais sûrement ma chance dans ce secteur.

LE JAPON M’A… FAIT MAIGRIR !
Septembre 2012 vs novembre 2013

Je suis arrivée au Japon pesant environ 65 kilos et ne parvenant pas à maigrir. En un peu moins d’un an je suis tombée à 50kg. Lors de mon passage dans les ASO48, j’ai même du descendre vers 48/47kg (plus de quatre heures de danse quotidiennement ça aide !). Le tout sans faire attention à mon alimentation. Alors que je faisais assez attention en France et que je ne perdais pas un gramme, je me suis permise chips et autres gourmandises, sans me priver. L’alimentation japonaise me convient-elle mieux ? Ou alors c’est grâce à mes trajets quotidiens en vélo, chose que je ne faisait pas en France ? Mystère. D’autant plus que les étrangers ont tendance à prendre du poids au Japon.
Depuis que j’ai recommencé à travailler, j’amerais reprendre un peu de sport car je suis devenue accro ! Mais que faire ? Peut-être du taiko, tambour japonais.

LE JAPON M’A… RENDUE BILINGUE !

Bon, j’exagère un peu. Mais en deux ans les progrès ont été fulgurants. Je comprends presque 100% de ce que j’entends, que ça soit quotidiennement dans une conversation ou à la télévision.
A l’oral, je suis à l’aise. Grâce au travail, je ne fais plus de faute de keigo (敬語, langage soutenu). Mon prochain objectif est de parler le Hakata-ben, dialect de Fukuoka, que je comprends mais n’ose pas encore utiliser et de réduire mon accent français qui est encore bien trop présent à mon goût.
Niveau écriture, même si mon copain me dit que j’ai une écriture d’enfant, mes traits se sont améliorés. J’ai néanmoins beaucoup perdu depuis avril car je n’utilise que l’ordinateur et l’iPhone. Pour y remédier, j’ai acheté des cahiers d’exercices pour enfants sur lesquels je m’entraîne tous les jours.
J’ai raté le JLTP N1 de 15 points l’an dernier, et compte le repasser en décembre ou juin prochain. Ca va être dur de replonger dans les livres de compréhension écrit, mon point faible.

Banquet en l’honneur des meilleures élèves de l’établissement – Aso College Group – février 2014

LE JAPON M’A… RENDUE HEUREUSE !

C’est le principal n’est-ce pas ? J’ai enfin trouvé un endroit ou je me sens bien, où la vie me convient. De super amis, un copain en or, un appartement dans un quartier sympa, un travail, certes avec des hauts et des bas mais un travail quand même, je ne pouvais rêver mieux.
Ces deux années ont été intenses, riches en changement. Le Japon m’a apporté beaucoup. J’ai changé, j’ai mûri mais au fond je reste toujours la même, cette petite fille qui adore regarder les minéraux et faire des promenades dans les cimetières. Rendez-vous dans quelques années.

Publicités

50 réflexions sur “Deux ans au Japon

  1. Salut !

    C'est sympa ton aventure. Ce qui me marque le plus c'est ton « ratage » du JLPT1 ? de quelques points ? C'est quand mm enorme. Deux ans au Japon et tu as un niveau quasi « natif » ? (ca fait beaucoup de points d'interrogation mais la vraie question arrive), tu es arrivé à ce niveau en combien de temps ? Tu as commencé en arrivant au Japon ou tu as commencé lorsque tu residais en France ?

    Bon courage !

    J'aime

  2. Wahou ! J'adore ta liste, et beaucoup de points me correspondent ! Je suis super contente de voir à quelle point tu t'épanouie, et ça m'encourage drôlement.

    Je change de voie professionnelle, je vais finalement aller à l'université faire des études de communication et de langue japonaise 🙂 et je suis très motivée par l'idée d'un statut freelance, même si pour le moment, mon projet n'est pas tout à fait précis (mais il inclut faire découvrir le Japon et écrire), je sors de ma timidité, j'ai même moi aussi perdu du poids (je ne fais pas de danse, quoique j'adore, mais je prépare le marathon de Tokyo de 2015 :)).

    Par contre, reste la question des amis ici, c'est assez dur … Eh eh eh, plus qu'à croiser les doigts pour le visa d'épouse 😉 (le mien n'est toujours pas arrivé, je flippe sévère là). Tu me donnes tellement envie de faire un petit voyage par Fukuoka pour redécouvrir (et te rencontrer au passage !).

    J'aime

  3. Ton récit me laisse rêveuse et en effet, cela fait plaisir à lire que ton expérience ait été bénéfique et que ta passion première t'ait rendue heureuse.

    Difficile de se débarrasser de l'accent français, n'est-ce pas ? J'ai appris que la langue française, dûe à sa tonalité, rendait l'apprentissage des langues étrangères très difficile. Je me rends compte que la langue française pouvait être une barrière pour moi, pour n'apprendre ne serait-ce que ma langue maternelle. Mais avec le temps, j'ose de plus en plus ôter l'accent français même si la plupart des français ne me comprennent pas.

    Merci pour cet article ^^

    J'aime

  4. Un énorme merci pour ce partage d'expérience (et tout ce que tu nous transmets d'une manière générale dans ton blog). C'est vraiment très intéressant de voir tout ce que ta vie au Japon a pu t'apporter. Bon courage pour tous tes nouveaux objectifs 😀 Bises ❤

    J'aime

  5. Quel bel article! On voit beaucoup d'expatriés faire la liste de ce qui n'est pas si bien que ça au Japon au bout de quelques mois/années, mais rares sont ceux qui nous disent ce que le Japon leur a apporté de bénéfique.
    Tout au long de ton blog, tu m'as vraiment donné très envie de découvrir ta région. Tes photos sont magnifiques et, même si j'aime découvrir les grandes villes, je leur préfère de loin les coins un peu plus calmes où tout le monde n'est pas déjà passé. Qui sait, peut-être qu'un de ces jours, on se croisera à Fukuoka! (^v^)/

    J'aime

  6. Même si on ne se connaît pas, ça fait plaisir de lire que tu es heureuse! Je n'avais pas encore eu l'occasion de remonter très loin dans le temps sur ton blog et donc j'en apprends un peu plus sur toi et sur ta volonté de te donner à fond dans ce que tu fais! Je ne doute pas que tu vas trouver un moyen d'allier toutes tes passions, en tout cas tu as suffisamment de recul pour nous raconter tes interrogations, j'ai hâte de voir où tout ça va te mener!

    J'aime

  7. Ton article est fort en émotion. C'est une magnifique synthese et un partage que j'ai adoré lire. 🙂 Je te lis depuis la préparation de ce départ et c'est génial de pouvoir lire un bilan si enthousiaste !
    Bonne continuation pour la suite, et comme d'habitude, si tu n'arretes pas ton blog, je serai heureuse de lire ton évolution !

    J'aime

  8. Je rejoins tout le monde, c'est un vrai plaisir de lire ton retour d'expérience, tes évolutions, ce qui a changé chez toi, dans tes perceptions et attentes et surtout de savoir que tu es heureuse ! Je ne connais pas encore Fukuoka, mais tu en es une très bonne ambassadrice. Je te souhaite le meilleur pour la suite !

    J'aime

  9. Très chouette article Béné, félicitations pour ces deux belles années et merci pour ces nombreux partages 🙂 Tu as l'air heureuse et c'est l'essentiel, surtout continue d'être passionnée et créative (j'adore les dernières modifs de ton blog).
    Bon, je sais maintenant où je dois aller pour perdre mes kilos superflus !!! 😉

    Le graphisme appliqué au domaine du tourisme, c'est mon métier actuel et je te confirme que je trouve ça très épanouissant (en France en tout cas, j'ignore ce qu'il en est au Japon mais je suis persuadée que ça doit être très cool aussi^^). En gros je bosse dans un office de tourisme, mi-temps à l'accueil mi-temps infographiste, ce qui me permet de varier les plaisirs et de ne pas rester tout le temps coincée devant mon écran.

    Plus généralement, je pense qu'il est important de trouver un job qui te permette d'être 100% toi-même, surtout pour toi qui es créative 🙂 Je te souhaite beaucoup de succès dans ce domaine !

    J'aime

  10. Ça fait vraiment plaisir de lire ton témoignage. Ça se sent que tu es heureuse 🙂
    Tu as l'air d'avoir trouvé ton pays d'adoption. Je suis contente pour toi.
    J'ai vécu deux ans à Tokyo, mais je pense que tu as bien fait de choisir une ville plus petite. Les mentalités sont sans doute bien différentes…
    Au plaisir de te lire ! Et qui sait ? De te rencontrer un jour si je passe dans les parages 😉

    J'aime

  11. Waah j'ai adoré lire ton article, il était vraiment super intéréssant ! Ça me fait vraiment plaisir de voir que tu as pu t'adapter, évoluer et t'épanouir dans un autre pays, ça redonne du courage ! J'aimerais beaucoup pouvoir faire des voyages d'échanges et d'intégrations comme toi, car je pense vraiment vouloir changer de pays. Je ne me sens pas à l'aise là où je suis et j'aimerais pouvoir me sentir bien tout comme toi !

    Pleins de bonheur dans ta nouvelle vie 😀 ! (Encore une fois ton article est terrible)

    J'aime

  12. Waaaouhhhh ton aventure est vraiment géniale !
    Ton article est une bonne prise de recul par rapport à ce que tu faisais / étais avant. En tout cas, je suis fascinée par ton « nouveau pays » et aussi, par ton propre univers.
    Bonne continuation !

    J'aime

  13. Alala je te vraiment grave le Taiko ! J'ai fait deux workshop récemment, et y a deux jours j'ai été voir le spectacle de Yamato, c'était vraiment énorme ! Tu fais du sport en t'amusant, le top ! Après une heure de taiko, j'ai eu des séquelles pendant 2 jours et demi lol

    Sympa ton petit bilan, le Japon change la vie de beaucoup de monde

    J'aime

  14. Merci pour cet article qui était passionant ! Je suis en actuellement en 3e année de LEA Anglais-Japonais à Paris et j'ai l'impression de ne rien apprendre, de stagner, d'avoir le niveau d'une 1e année. Je trouve les kanjis terriblement difficile, j'ai l'impression que le seul moyen de devenir fluent à l'oral, à l'écrit est de partir étudier au Japon. Helas l'argent reste un obstacle.. :/ Ton expérience est très intéressante et je te souhaite un bon courage là-bas! 😉

    J'aime

  15. J'aime beaucoup ce petit bilan de tes deux ans au Japon, je ne connais pas toute ton aventure puisque je viens de tomber sur ton blog mais je trouve quand même que c'est une jolie histoire et ça me donne encore plus envie de vivre au Japon !
    Ce bel article fait plaisir à lire et j'espère pour toi que tout continuera à se passer pour le mieux ! 🙂

    J'aime

  16. Merci pour ce beau témoignage! Je n'ai passé que 3 mois au Japon, et je n'ai pas l'intention de m'y installer, mais je trouve intéressant de voir ce qu'on peut ressentir après deux ans là-bas, et de comparer ton expérience à la mienne. Et surtout, j'aime la forme que tu as donné à ton bilan: tu as décidé de ne mettre en valeur que ce que le Japon t'a apporté, plutôt qu'un bilan positif versus négatif.

    J'ai hâte de lire tes prochains articles!

    J'aime

  17. Je ne suis pas super fortiche en comprehension ecrite et le test etait super dur d'apres me sprofs. Ce n'est pas grave,je retenterais ma chance.
    Quasi natifs je ne dirais pas mais il n'y a rien que je n'arrive pas a faire au Japon.

    En fait j'ai commence l'etude du japonais en 2005 (en pointille) et j'avais le N3 avant de partir.

    merci ^^

    J'aime

  18. Reprendre des etudes est formidable. J'ai longuement hesite en debut d'annee derniere. je suis impatiente de savoir quel sera ton projet !

    Tu as du courage de preparer le marathon. Je deteste courir. J'avais decide de m'y mettre en juin mais c'est definitivement pas mon truc. Bon courage 🙂

    Ca serait super si tu pouvais venir sur Fukuoka ! J'adorerais te rencontrer aussi.

    J'aime

  19. Ne t'en fais pas, il y a toujours des moments ou on a l'impression de stagner et ca se debloque d'un coup.
    Pour avoir un bon niveau a l'oral, c'est sur que partir au Japon est la meilleure solution. C'est pour ca que j'ai economise pendant des annees.
    Bon courage pour la suite de tes etudes de japonais !

    J'aime

  20. Bonjour,
    Sympa ton parcours, et ça fait plaisir de lire que tu as trouvé un pays qui te convient, et qui permet de t'épanouir.
    Concernant le boulot, je te comprends, rester 8 heures derrière un bureau face à son écran, ce n’est pas le plus marrant, mais bon, il y a pire aussi, surtout en période de récession.
    heuuu pour ma part c'est 12 heures minimum a bosser devant l'écran (bureau et a la maison) lol.
    Tu ne fais que des bannières à ton boulot ? Pas de retouche photo, montage de photo, création de thème de CMS…

    C'est vrai que le problème de visa te lie en quelque sorte à ton entreprise, et ne te permet pas dans l'immédiat de te mettre à ton compte. Mais bon, il faut juste se dire que c'est temporaire 😉
    Le boulot en freelance peut être une solution, mais pour beaucoup c'est difficile de bosser seule (moins de motivation), et il te faut maintenant cumuler les connaissances d'un coder et d'un designer, car beaucoup de compétition sur le marché.
    En plus de tes connaissances, maîtriser le PHP, et un peu de JS et Java, serait un gros plus.
    Pour te donner une idée, regarde les offres sur le site « freelancer.com ».

    Bonne continuation!

    J'aime

  21. Uniquement des bannières. On va peut-être créer des skins pour Line mais la date de lancement n'est pas définie. Il y a aussi une page par-ci par là.
    J'ai un gros carnet d'adresse donc pour le freelance ça ne va pas poser de problème je pense 🙂

    Merci pour le site !

    J'aime

  22. Bonjour!
    Je suis admirative par ton parcours et ta motivation de réaliser tes rêves. Je découvre tes articles qui sont très intératifs. tu risques de me voir souvent sur ton blog car je prépare mon premier voyage au Japon prévu en septembre/octobre 2015 qui est mon plus grand rêve . je te souhaite une bonne continuation .

    J'aime

  23. Salut Béné, je découvre ton blog au travers cet article et je le trouve assez marrant dans le sens où il suffit de changer le contexte et je pourrai me reconnaître complètement dans tes mots ! L'étranger m'a également beaucoup débloqué niveau timidité, au point que je me suis aussi retrouvé dans des photoshoots, chose que je n'aurai jamais imaginé une seule seconde avant !

    Par contre je travaille dans le tourisme et à l'inverse de toi, j'aimerai pouvoir glisser un peu plus dans le graphisme et l'image en général ! On échange si tu veux ? Mais bon il va aussi falloire changer de pays, alors peut-être pas 😉

    Et chapeau pour maîtriser le jap en si peu de temps, vu le niveau de difficulté de cette langue ! Pour moi, c'est le khmer, mais il y a encore du boulot.

    Une jolie découverte ce blog, merci et à bientôt.

    J'aime

  24. De rien.
    Travailler en office n'est pas toujours facile (j'ai un Tumblr complet pour compiler les perles que je subis à l'accueil, les gens sont hallucinants parfois.-_-' m'enfin, pas tous heureusement !). Cela dit, si tu restes dans le domaine du graphisme je pense que ça peut vraiment te plaire. C'est évidemment la partie que je préfère.
    J'espère que tu auras l'opportunité de réaliser ton objectif, tiens-nous au courant !

    J'aime

  25. C'est très intéressant de lire tout ça et ça me conforte dans mon idée d'y vivre (si je peuuuux…. !). Par contre ce qui m'embête (et j'ai pu le remarquer lors de mon séjour de 3 mois) c'est que j'ai besoin d'ami(e)s français(e)s. Au moins un ou une qui voudrait vivre au Japon aussi, parce que parler français, pouvoir jurer, partager des expériences du Japon, des karaoke ou quoi avec un francophone m'avait manqué lors de mon dernier mois où j'étais en voyage toute seule. Est-ce qu'avec le temps ça devient pesant de ne pas pratiquer sa langue mère ?

    J'aime

  26. Quel beau parcours et félicitation pour toutes ces évolutions, lire ton post me donne du courage et de l'espoir (par rapport à la la timidité par exemple)! Ton blog est très intéressant!
    Hâte de te lire à propos de ton nouveau style vestimentaire, le Japon propose tellement de merveilles au niveau de la mode (et Swimmer c'est si mignon)! 😉

    J'aime

  27. Bonjour Béné !
    Quel beau bilan, très émouvant finalement ! Après mes deux mois seule là-bas, j'ai aussi fait le point et me suis rendue compte de changements, alors à côté de tes deux ans, je me sens vraiment petite ! :p
    Je te rejoins sur les côtés « confiance en soit/timidité  » et « nouvelles amitiés ». Voyageant seule, je me suis forcée à m'ouvrir aux autres pour faire de merveilleuses rencontres, et certaines ont définitivement changé ma perception de moi-même et des personnes qui m'entourent. Et créer des liens au Japon, c'est effectivement différent de ce que l'on connait en France !
    Et puis bien sûr, le poids ! Au combien je suis d'acc' avec toi !! J'ai perdu 3 kg en 2 mois ! Et comme toi, je ne me suis privée de rien : restaurants, desserts, sodas, bonbons et autres sucreries en tout genre … Alors qu'en France c'est la croix et la bannière pour perdre 500 grammes… Le paradis ce pays, non?! ^^
    Alors bon courage pour ton JLPT, et rendez-vous au prochain bilan. Je te le souhaite aussi riche que celui-ci. 😉 Bises !

    J'aime

  28. Salut béné !
    ça fait quelques temps que je lis ton blog mais je n'avais encore jamais commenté,

    cet article me fait réagir car il fait plaisir à lire, c'est super tous ces changements très positifs pour toi que tu as eu en changeant de vie ,
    continue à poster de belles photos (ça donne envie d'aller visiter fukuoka sérieux!) et garde toujours le blog comme il est avec sa belle identité graphique, j'aime beaucoup !

    J'aime

  29. Coucou Béné ! Après avoir boudé mon blog pendant un moment, je me suis décidée ce soir à revenir faire un tour sur le tien. Je crois que je ne vais pas être très originale par rapport aux commentaires précédents, mais ton bilan a quelque chose d'émouvant et on prend plaisir à le lire et à découvrir ce que tu as toi-même découvert pendant ces deux ans. Je suis heureuse que tu aies pu accomplir autant de choses au Japon !
    Promis, je reviens plus régulièrement à partir de maintenant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s