Plat d’automne : kashiwa meshi

L’automne est déjà arrivé depuis un bon bout de temps ici. Les températures rafraichissent, les jours rétrécissent, le vent se lève et les produits d’automne sont dans tous les étalages. C’est la meilleure saison pour commencer à déguster des plats mijotés comme ce kashiwa meshi (かしわ飯), plat typique de Fukuoka.

Kashiwa meshi, plat japonais de Fukuoka

INGRÉDIENTS POUR 4 PERSONNES

– Deux cups de riz;
– Une demi-carotte;
– Quelques shiitake (frais ou séchés);
– 150 grammes de poulet;
– Un quart de gobô (grande bardane);
– 3 cuillères à soupe de sauce soja;
– 3 cuillères à soupe de saké de cuisine;
– 2 cuillères à soupe de mirin;
– 400 ml de dashi.

RÉALISATION・ Si utilisation de shiitakes séchés, les placer dans un bol d’eau pour les réhydrater.

・ Éplucher et couper la carotte en petits dés et le gobô en lamelles.

・ Une fois les shiitakes réhydratés, ôter le pied et couper le chapeau en lamelles.

・ Faites revenir le poulet dans un peu d’huile de sésame avant d’ajouter le gobô, la carotte et les shiitake. Faites cuire quelques minutes.

・ Dans la cuve du cuiseur à riz (ou casserole) ajouter le dashi, la sauce soja, le mirin et le saké et bien mélanger.

・ Ajouter le riz préalablement lavé et les autres ingrédients.

・ Laisser cuire le temps habituel et servir chaud.

Kashiwa meshi, plat japonais de Fukuoka

Le kashiwa meshi est une des nombreuses variétés de takikomi gohan (炊き込みご飯, plat de riz mijotés à la sauce soja).
Orange, marron, beige et blanc, les couleurs de ce plat font automatiquement penser à l’automne.
Délicieux mangé chaud, il peut aussi se déguster froid en onigiri ou dans un bentô. C’est le plat familial par excellence de la préfecture de Fukuoka, celui qu’on cuisine ou qu’on se fait cuisiner quand ça ne va pas fort.

Pour un délicieux menu de saison, j’ai servi ce le kashiwa meshi avec du maquereau (サバ, saba) grillé au sel, de la kabocha (variété de potiron) confite et une soupe miso.

Repas du soir japonais

Comme toute recette régionale, chaque famille à ses variantes : certaines font mariner le poulet dans un mélange de sauce soja / mirin, d’autres font cuire le riz à part et mélangent le reste des ingrédients après la cuisson ou certaines ajoutent du konnyaku.

MES PETITES ASTUCES

Si vous avez fait trop de riz, ne le placez surtout pas au réfrigérateur (il durcit et prend un goût) ! Le diviser en portions individuelles avant de les emballer dans du film transparent et de les placer au congélateur. Un petit coup de micro-onde et il sera aussi bon que juste cuit. Ceci marche aussi pour le riz blanc.

Publicités

6 réflexions sur “Plat d’automne : kashiwa meshi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s