Undôkai – la fête du sport

Samedi dernier, j’ai eu la chance de pouvoir assister à un undôkai (運動会) : fête du sport d’une école japonaise. L’undôkai est pratiquée dans toutes les écoles de la maternelle au lycée et c’est un des deux grands rendez-vous de l’automne (l’autre étant la fête de la culture, bunkasai).
C’est que mon copain japonais est professeur en école maternelle et il m’a donc invitée. Bon en fait c’est ouvert à tout le monde mais en général les gens ne viennent pas si ils n’ont aucun lien avec un enfant. D’ailleurs, n’ayant moi-même pas de lien avec les enfants, étant étrangère et sachant qu’il n’y a aucun enfant étranger ou moitié japonais dans l’école de mon chéri, j’angoissais d’y aller. Après avoir passé quelques minutes à tergiverser devant l’entrée de l’école primaire où était organisé la fête, j’ai pris mon courage à deux mains et suis entrée.

Undôkai, Fukuoka
De grande tentes blanches au nom de l’école maternelle avait été disposées en cercle et au milieu évoluaient les enfants. Des drapeaux du monde entier avaient été disposés en guirlande pour égayer le tout.
La fête avait déjà commencé et les épreuves se sont succédé à un rythme soutenu. Il y avait beaucoup de choses : course à pieds, exercices d’équilibre et de concentration, lancer de balles dans un filet, chorégraphies, acrobaties etc… Leurs numéros étaient impressionnants. Je ne pensais pas qu’un petit de 5 ans pouvait faire une roue à une main. Tout cela est le fruit de près d’un mois d’entraînement quotidien.

J’ai été impressionnée par les enfants dont la capacité de concentration était exemplaire. Il y avait bien sûr quelques enfants difficiles à tenir mais dans l’ensemble ils étaient disciplinés, à l’écoute et par dessus tout heureux et fiers de montrer ce qu’ils savaient faire. Ce n’est pas pour autant qu’ils vont faire coucou à papa / maman, non chacun reste concentré sur ce qu’il a à faire.

Quelques autres points m’ont particulièrement marquée : 
– Les enfants et les professeurs étaient pieds nus. La cour des écoles primaires japonaises est composée de sable avec des petits cailloux mais ça n’avait l’air de déranger personne. D’ailleurs, pour les habituer au froid, au chaud, au vent et à la pluie, les enfants sont en short toute l’année.

– Les enfants saluent à la japonaise (s’inclinent) dés deux ans, deux ans et demi. C’est extrêmement mignon à voir.

– Tous les petits ont été encouragés et félicités. En maternelle, pas d’équipe et pas de perdants. Chacun reçoit une médaille en papier personnalisée lors de leur dernière épreuve avec la mention « ganbarimashita » (tu as fait de ton mieux). J’aime beaucoup l’éducation à la japonaise, je trouve cela très sain.

Undôkai, Fukuoka

Undôkai, Fukuoka

Il y avait beaucoup de monde. Sans le savoir j’étais postée près de la tente de la classe dont mon copain est responsable. Mais étant très occupé il ne m’a remarqué que lorsque ce fut la course-relais des professeurs. Car dans un undôkai, les professeurs et les parents ont aussi leur épreuve ! C’est une grande fête familiale où viennent grands-parents, oncles et tantes et cousins et tout le monde participe.

Undôkai, Fukuoka

La fête a duré jusqu’au milieu de l’après-midi avec une pause déjeuner d’une heure. N’ayant rien à faire et mon copain ne pouvant pas manger avec moi je suis rentrée pendant cette pause.
Sur le chemin du retour, le riz, dont les plans avaient atteint une belle couleur vert tendre/jaune, était en pleine moisson. Le contraste avec le ciel bleu, dénué de tout nuage était magnifique.

Banlieue de Fukuoka

Rizière en banlieue de Fukuoka

Publicités

15 réflexions sur “Undôkai – la fête du sport

  1. Je suis allée à un petit matsuri à Nagoya, voir les enfants de la famille d’accueil d'une de mes amies et c'était trooop adorable (^^) Les enfants ont fait des petites chorégraphies, ils faisaient de la musique, certains étaient vêtus en yukata, il y avait des petits stands pour manger etc… C'est d'un autre niveau que les kermesses que j'ai pu faire étant enfant !
    Et je plussoie pour le côté « la gaijin qui va voir des enfants mais elle est trop jeune pour en avoir et puis y'a pas de harufu parmi les petits », j'aurais aimé voir un undoukai quand j'étais à Kôbe, il y avait un évènement organisé dans une école pas très loin de mon logement mais j'ai pas vraiment osé rester voir, j'ai vraiment jeté un œil de loin (._.)

    J'aime

  2. Très intéressant ! On dit souvent qu'au Japon, les enfants sont heureux en école maternelle … puis à l'université, et l'entre deux est un enfer de bachotage. Je vois que vraiment, l'esprit à la maternelle est très sympathique (et effectivement plutôt sain). On se demande pourquoi ils perdent un peu cela arrivé au primaire :/.

    J'aime

  3. Etant professeur de maternelle en France, j'ai l'impression que pour beaucoup, vous ne savez plus ce qu'est une maternelle en France; mais cela dit, si je n'avais pas fait ce métier, j'aurais dit la meme chose que vous.

    Bien sûr cela dépend des écoles, mais dans beaucoup d'établissements, les enfants recoivent chacun personnellement une médaille, sont félicités par leur enseignant individuellement et sont pris en photo en équipe.

    Je suis allée au Japon en tant que touriste et les petits enfants japonais font ce qu'ils veulent, dans le sens où ils font des colères, pleurent sans que les parents ne réagissent de manière cadrée et se permettent de faire de « gentilles » bêtises (marcher sur mon sac à l'aéroport par ex).

    En classe, nous faisons très attention à ce qu'ils disent bonjour, merci, s'il te plaît. C'est notre « inclinaison » à nous, à défaut (ils ne vont pas serrer des mains!).
    Ils embrassent pour dire au revoir s'ils le veulent.

    En fait les petits enfants restent les petits enfants, ils sont heureux d'être mis en valeur et de montrer ce qu'ils ont appris. Ils sont fiers de réussir. C'est pourquoi à la maternelle, on fustige le moins possible. « Tu as essayé, c'est bien, tu es là pour apprendre »…même si c'est tout raté.

    Par la suite, ils grandissent et deviennent plus indépendants. Ce n'est pas la même innocence, la même dépendance affective et aussi…la même envie d'apprendre, pour certains.

    Pour répondre à Amélie Marie, si le problème est le même en France (c'est une hypothèse), voici un avis assez dur, mais parmi tant d'autres: http://bounthavy.com/wordpress/manga/gakkyu-hosai-indiscipline-problemes-scolaires-travers-manga/

    J'aime

  4. Pardon mais je ne comprends pas trop où tu veux en venir. Je ne fais pas (comme personne d'autre dans les commentaires) de comparaison avec la France alors pourquoi faire comme si c'est ce que j'avais fait ? C'est un compte-rendu d'une fête avec ce que j'ai observé et en aucun cas une critique de l'école maternelle française ou de l'éducation à la française . Surtout que la maternelle à la japonaise (en tout cas ce type de maternelle car il en existe deux) n'a rien à voir.
    En tout cas merci pour ton éclaircissement sur la maternelle française.

    Pour les petits japonais, si il y a effectivement des enfants rois aux parents laxistes, la grosse majorité des enfants que j'ai pu rencontrer (dans la tranche d'âge maternelle bien sûr) étaient respectueux et à l'écoute de ce qu'on leur disait. De ce que j'ai pu voir ils deviennent turbulents et plus difficiles à gérer partir de l'école primaire (mais sont étonnamment stricts avec leur petits frères et soeurs).

    J'aime

  5. Je connais la maternelle en France et au Japon, je peux dire que ça n'a rien à voir. En France, les gamins sont mis à des tables pour remplir des fiches, le jeu a peu sa place. Au Japon, les tables ne sont pratiquement sorties que pour le repas, les gamins passent leur temps à jouer car le but est de les sociabiliser et de leur apprendre les règles de vie en groupe.
    Au Japon, ce n'est pas aux parents d'éduquer leurs gamins, c'est à l'école de le faire. Les parents sont donc assez laxistes avec leurs gamins.

    J'aime

  6. Béné, si tu as la possibilité de visiter une école maternelle grâce à ton copain, n'hésite pas, tu verras à quel point elle est différente de la maternelle française dans la façon d'aborder l'éducation des gamins.

    J'aime

  7. Au japon ce n´est pas aux parents d´éduquer leurs gamins!!! je rigole interieurement ! ca fait peur ce que tu dis. je travaille dans une école japonaise alors oui certes il y a des différences , mais faut arreter de dire n´importe quoi, d´ailleurs je remplie des cahiers d ´éleves tous les jours pour demander justement aux parents d´apprendre a leurs enfants : les couleurs . Quelque chose de basique et pourtant j´ai plusieurs éleves qui ne font pas la différence. alors non c´est certainement pas aux profs d´éduquer les enfants il ne manquerait plus que ca! . En france je me rappelle qu´on jouait énormément dehors, faire des promenades, on apprenait des choses sur la nature et au Japon c´est pareil. Je comprends le commentaire de Coral car apparament il y a des personnes qui crachent beaucoup sur le systeme francais ou qui ne se rappelle plus . Comme dans tous les pays , il y aura des choses biens et des choses moins bien, le japon en fait partie. J´aime l´esprit d´équipe au Japon mais j´apprends a ma fille a avoir ses propres opinions , a la faire reflechir . J´apporte du positif qui vient de mon éducation francaise avec bien entendu, le meilleur de l´education japonaise .
    Aimer un pays , ca veut pas dire cracher sur le sien, car souvent on voit l herbe plus verte chez les voisins .
    En tous les cas merci pour tes articles Bene , toujours passionnant!

    J'aime

  8. Tu travailles dans une école japonaise au Japon, en tant que titulaire ? Dans ce cas, tu possèdes une licence d'enseignement japonaise, n'Est-ce pas ? Donc tu as été formée à la fac japonaise, tu connais les programmes de l'école japonaise, n'Est-ce pas ? Et dans ce cas-là, tu sais que c'est à l'école d'éduquer les enfants japonais, aussi bien pour les intégrer dans la société que pour tout ce qui concerne la morale. Toute personne enseignant dans une école japonaise et possédant une licence d'enseignement japonaise le sait.

    J'aime

  9. Ah, je pense comprendre pourquoi on ne se comprend pas.

    En ce qui concerne le rôle officiel de l'école tel que défini par le Monbushô, le rôle de l'école est d'éduquer les enfants aussi bien pour les intégrer dans la société que pour l'éducation morale. Ce n'est pas le rôle des parents, car ceux-ci sont malheureusement considérés comme défaillants (c'est écrit en détail dans les programmes officiels de l'école, à tous les niveaux, sauf lycée car on n'est plus en cursus obligatoire). Les parents ont un rôle de support tel que défini dans les instructions officielles. L'école demande leur collaboration et leur implication, mais dans le cadre de l'éducation dispensée à l'école. En gros, c'est l'éducation à l'école qui doit prévaloir sur l'éducation à la maison. Le but est d'unifier l'éducation reçue par les enfants et de s'assurer qu'ils ont reçu une éducation (savoirs, rituels, morale etc. ) conforme à ce qui sera attendu d'eux lorsqu'ils évolueront dans la société japonaise. Pour des explications en détails il suffit de lire les instructions officielles du Monbusho.

    Par contre, il existe bien sûr des foyers dans lesquels les parents sont compétents pour l'éducation et c'est tant mieux. Mais pour le monbushô, ce qui prévaut, ce n'est pas l'éducation donnée par les parents (qui peut ne pas convenir), mais celle dispensée à l'école, qui correspond à l'éducation « standard » que l'on attend d'un japonais.

    C'est très différent de la mentalité française où on considère que c'est aux parents de faire l'éducation des gamins, l'école n'ayant qu'un rôle secondaire et se chargeant plus de l'instruction.

    J'aime

  10. Bonsoir,

    Merci d'avoir répondu. Je ne voulais froisser personne. Je pense que j'ai fait un amalgame un peu rapide entre certains amis expatriés au Japon et qui critiquent vertement la France; et ta manière d'aimer le Japon et de le présenter sur ton blog.

    Je te prie de m'excuser si je t'ai agacée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s