Sortie à Umi no naka-michi

Umi no naka-michi (海の中道) est un gigantesque complexe situé au nord-est de Fukuoka. Il regroupe un grand parc, un zoo, une roseraie, des zones de jeux pour les enfants, des attractions, des jardins, un aquarium et une piscine (ouverte uniquement l’été). C’est un endroit fantastique où on peut passer la journée sans s’ennuyer.

Après avoir réglé les 410 yens qui permettent d’entrer dans le complexe (la piscine, l’aquarium et les attractions sont en supplément), nous avons commencé à chercher l’atelier création de badges qui était proposé gratuitement ce jour. Hélas, il était déjà fini. Du coup nous nous sommes dirigés vers la grande roue (500 yens) où nous avons pu admirer les décorations florales saisonnières.

Umi no naka-michi toboggans

grande roue Umi no naka-michi - Fukuoka

 grande roue Umi no naka-michi Fukuoka

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le but de notre visite : les champs de cosmos. Comme le parc est situé entre la mer et la baie de Fukuoka, sur une langue de terre, il y fait plus froid que dans la ville et les cosmos ont une floraison plus tardive. Alors que la floraison est terminée ou presque, il est encore possible d’admirer ces fleurs d’automne pour une petite semaine à Umi no naka michi. Moins impressionnants que celui de Nokonoshima, les champs étaient quand même de bonne taille et les couleurs de cosmos variées, du violet au blanc en passant par du jaune, de l’orangé et des nuances de rose. Un petit tour sur une colline nous a permis d’avoir une belle vue sur l’ensemble.

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

gâteau manboyaki  à Umi no naka-michi, Fukuoka

Un petit goûter plus tard (de la pâte de haricots rouges dans une pâte à crêpe, le tout en forme de poisson-lune), nous avons rejoint le petit zoo au bout du parc. J’ai beaucoup plus aimé ce zoo que celui de Kagoshima car pas trop grand et familial. Plus généralement les enclos ne sont pas entièrement fermés et les animaux en sortent régulièrement, c’est très sympa.
Il y a pas mal d’animaux de la ferme et on peut caresser des moutons, des poneys, des cochons d’inde ou encore des capybaras. Il est aussi possible de nourrir ces derniers ainsi que les cygnes qui glissent gracieusement sur le petit lac près de l’entrée.

Zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Kapibara du zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Flamands roses du zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

perroquet du zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Le jour commençant à décliner, nous sommes doucement revenus vers l’entrée en traversant la roseraie qui est dans un cadre sublime. C’est un endroit parfait pour une séance photo, par exemple pour un mariage. La lumière jaune / orangée de ce soleil d’automne rend l’ambiance particulièrement agréable. On y croise peu de monde, surtout des couples se promenant tranquillement. C’est vraiment bucolique et une façon agréable de terminer ce bel après-midi d’automne.

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Umi no naka-michi est un endroit que je recommande fortement pour les visiteurs de passage à Fukuoka. C’est avant un tout un parc pour les familles mais il est possible aussi d’y aller entre adultes, apporter un pique-nique (ou de déjeuner dans les échoppes) et de passer une bonne journée.

ACCÈS ET INFORMATIONS PRATIQUES

UMI NO NAKA-MICHI
Adresse : 18-25, Oaza Saitozaki, Higashi-ku, Fukuoka
Téléphone : 092-603-1111

Prix : 410Y (de 15 ans à 64 ans), 210Y (plus de 65 ans) 80Y (de 6 à 14 ans) et gratuit pour les moins de 7 ans.
Horaires : ouvert 7 jours sur 7 de 9h30 à 17h30 de mars à octobre. Fermeture à 16h30 le reste de l’année.
Site internet 

Dans l’instant kawaii du jour, des douceurs d’Halloween ! Mis en vente jusqu’à hier soir (oui au Japon quand c’est plus la saison, c’est plus la saison) chez Baskin & Robbins, les parfaits, comme on appelle ça ici, étaient au chocolat ou à la citrouille. Bien sûr les décorations étaient super mignonnes !

Publicités

Des sakuras par milliers

Parce que tout blog sur le Japon se doit de faire un article sur ces fleurs ultra-connues, je m’y mets cette année. Pour admirer les cerisiers à Fukuoka, pas d’endroit particulier, il y en a partout ! Dans les parcs et temples bien sûr mais aussi soudainement au détour d’une rue du centre-ville.
Place aux photos.

Avec le temps de cette année (jours de chaleur et jours de pluie, les cerisiers ont tenu une semaine soit moins que les autres années. A l’heure où j’écris cette article, les feuilles ont fait leur apparition sur les arbres et il ne reste plus grand chose de rose.

Avec le déménagement et mon entrée dans le monde du travail je n’ai pas autant de temps que je le souhaiterais. Je profite de cet article pour adresser un message à Fanny et à Marine qui m’ont envoyé un mail : je ne vous oublie pas et vous répondrais dans les jours qui viennent 🙂

Des donuts printaniers ultra kawaii lors d’un hanami entre collègues le midi.

Krispy Kreme Donuts – Happy easter
Du 1er avril au 20 mai 2014.
Donut à l’unité : de 180 à 230Y // boîte de 6 : 1200Y // boîte de 12 : 2000Y

Par un doux matin de février

Ce matin, voulant profiter d’une des premières journées de beau temps depuis quelques semaines, j’ai décidé de me lever tôt pour profiter de la ville encore en sommeil et du calme matinal pour aller me balader dans le plus grand parc de Fukuoka  Ôhori-kôen (大濠公園). Il est 7h, le soleil est levé depuis quelques minutes,  j’enfourche mon vélo et c’est parti ! Je commence par faire le tour du lac.
 

Il peut se faire à pieds, en courant ou en vélo facilement grâce aux trois pistes bien délimitées qui permettent de ne pas gêner les autres personnes, ni de slalomer entre les piétons.

Oh ! Une citrouille ! Cette oeuvre de Kusama Yayoi est principalement célèbre grâce à sa version se trouvant sur l’île musée de Naoshima mais le musée d’art de Fukuoka, devant lequel je me trouve, en possède une version plus petite.

Puis j’ai coupé par les petites îles au centre du lac. Ici les mouettes préfèrent le calme du parc au petit matin plutôt que la mer, pourtant toute proche tandis que les hérons guettent les corbeaux qui leur tournent autour.

On peut faire des promenades en barque ou grimper dans des pédalos en forme de cygne un peu effrayants. En attendant l’heure d’ouverture de l’embarcadère, ils attendent sagement en groupe au milieu du lac. Une balade en barque vous coûtera 600Y pour 30 minutes, tandis que les cygnes vous coûteront 1000Y les 30 minutes. Ouvert chaque jour de 11h (semaine) ou 10h (week-end) à 18h.

Petit crochet par le parc adjacent de Maizuru pour admirer les pruniers en fleur comme l’an passé avant de grimper sur les remparts du donjon, aujourd’hui détruit, du château de la ville d’où on a une superbe vue.


Le château de Fukuoka ou Fukuoka-jô (福岡城), aussi appelé Maizuru-jô (舞鶴城) ou Seki-jô (石城) était un château bâti au XVIIème siècle. Il en est reste très peu de traces, la plupart des bâtiments ont été brûlés, détruits ou laissés à l’abandon. D’importantes fouilles archéologiques sont en cours pour mettre à jour de nouveaux vestiges.

Quand les cerisiers seront en fleur, la vue sera encore plus poétique.

Un paquet de mouchoirs tout mignon, tombé du sac ou des poches de sa/son propriétaire, attendant posé au milieu d’un chemin que l’on vienne le récupérer.

Ume no hana, le printemps arrive doucement

Dimanche sentait bon le printemps : grand soleil et température dépassant les 10°C. C’était un jour idéal pour partir à la chasse des fleurs de pruniers.

Fleurs de pruniers à Fukuoka

La fleur de prunier, ume no hana (梅の花) en japonais, est le végétal qui marque l’arrivée imminente du printemps au Japon. C’est l’emblème de la fête Hina Matsuri, le 3 mars.
Le mois de février est la meilleure époque pour admirer ces fleurs. En ce moment, ils sont mankai ( 満開= en pleine floraison) à Fukuoka. Il y a 3 spots principaux pour les admirer dans la préfecture : Dazaifû, Itoshima et les ruines du château de Fukuoka.
Allant à Dazaifu en mars et n’ayant pas assez planifié pour partir sur Itoshima, je suis me suis donc rendue aux ruines du château de la ville. Voulant au départ y aller en vélo, je ne connaissais pas l’emplacement des parkings donc je me suis rabattue sur le bus. Dommage car finalement il y a des parkings partout ! Le vélo sera pour le prochain week-end de beau temps.
Le but du jour étant les pruniers et uniquement les pruniers, je ne parlerais pas du château et de ses ruines. Ça fera l’objet d’un article au printemps.

Les pruniers sont regroupés sur les hauteurs du parc. A peine arrivé on sent immédiatement le parfum délicat de ces fleurs toutes fragiles. C’est léger mais entêtant, ça sent bon bon bon !
Dois-je dire que j’étais la seule « jeune » des environs ? En effet il n’y avait que des gens d’un certain âge, tous équipés comme des professionnels de la photo. A croire que les pruniers n’intéressent pas les jeunes personnes ?
Bref, avant toute chose, je suis monté sur les remparts pour profiter de la vue. De là on se croirait au dessus de petits nuage de différents roses. Au fond, la tour de Fukuoka.

Je n’avais aucune idée de la couleur que pouvait avoir les fleurs de pruniers. Rose pâle peut-être ? J’ai été étonnée de voir ces variétés de roses, du plus pâle au plus foncé, des pruniers blancs et même des pruniers pleureurs ! Bizarrement, ces derniers n’avaient pas beaucoup de succès auprès des visiteurs. J’en ai profité pour les admirer à fond.
J’aurais aimé avoir un livre pour m’assoir en dessous de ce bel arbre et savourer cette belle journée.

Pruniers blancs

Pruniers blancs

Pruniers roses

Pruniers roses

Pruniers roses

Pruniers roses

Pruniers roses

Prunier pleureur
Prunier pleureur

J’aime les pruniers car le contraste entre les fleurs et les branches est pour moi très poétique. En effet, même si certaines fleurs sont regroupées en bouquet, il y a beaucoup d’endroits où on ne voit qu’une unique fleur d’un rose éclatant sur sa branche marron foncé. Cela vraiment l’impression que le printemps commence : des petites touches de rose avant l’arrivée des cerisiers qui recouvreront entièrement leurs branches de fleurs. De plus le tout sur un fond de pierres grises : j’en ai pris plein les yeux !

ACCÈS ET INFORMATIONS PRATIQUES


PARC MAIZURU
Prix :
gratuit

Horaires :
7 jours sur 7, 24h/24

Floraison des pruniers :
De début à fin février

Au pays des cosmos – Nokonoshima

Début octobre, je suis allée, en compagnie de mon amie Morgane, venue me rendre visite à Fukuoka, sur l’île de Nokonoshima (能古島) au large de Fukuoka. Le but de cette visite sur cette petite île était son célèbre parc le Noskonoshima Island park et ses champs de cosmos.

Cosmos, Nokonoshima, Fukuoka


Nous nous sommes rendues à l’embarcadère via la station de métro Meinohama (姪浜) dont les abords sont intéressants pour la jolie statue de vague devant l’entrée, avant de prendre le bus.
Tout le quartier est très joli avec des palmiers, des petits parcs, de jolis immeubles ect… Nous avons acheté nos billets avant d’aller faire un tour sur la jetée en attendant le prochain bateau qui est une heure plus tard. Malgré un vent terrible, nous avons pu profiter d’une vue géniale sur la ville et surtout la célèbre Fukuoka Tower. J’étais allée à la mairie et à la banque le matin même et je n’avais pas pu rentrer chez moi :j’avais tout un tas de papiers administratifs dans les mains, impossible à plier pour mettre dans mon sac et il n’y avait pas de casiers en vue. Je passerais les détails mais on a bien rigolé en chantant du Claude François à tue-tête.

Station Meinohama

Vue sur Fukuoka
Superbe vue sur Fukuoka
Une traversée de 10 minutes en bateau et un trajet d’autant de temps en bus plus tard et nous arrivons vers le parc. Le ticket d’entrée coûte 1000 yens. Gloups, nous avons trouvé ça cher mais finalement le parc vaudra largement son prix d’entrée.
Nokonoshima Island Park est un immense parc avec de grandes étendues de pelouse, des champs de fleurs, une petite rue commerçante et des activités. On a fait l’impasse sur ces dernières car ce n’était pas le but de notre visite mais il y a possibilité de faire du  mini-golf, de la luge d’été en version miniature etc…

Au bout du parc, nous avons trouvé ce que nous étions venues chercher, le clou du spectacle :un énorme champ rempli de cosmos en pleine floraison surplombant la mer ! Rien que ça vaut le prix du parc : la mer d’un bleu éclatant, le vert des arbres et le rose des cosmos, c’était splendide.
Le champ est entrecoupé de petits chemins et on se retrouve vite complètement entourées de fleurs. C’est un réel dépaysement. De plus c’est extrêmement calme car étant en fin d’après-midi, le parc commence à se vider et on s’est retrouvées presque seules dans ce paradis floral.

Pour bien terminé la journée, un superbe coucher de soleil.

Nokonoshima Island Park

Nokonoshima Island Park

Nokonoshima Island Park

Nokonoshima Island Park

Nokonoshima Island Park

Cosmos, Nokonoshima Island Park

Cosmos, Nokonoshima Island Park
Le champs de cosmos
Cosmos, Nokonoshima Island Park

Coucher de soleil sur Fukuoka

Ce parc est intéressant tout au long de l’année pour ses fleurs donc si vous venez sur Fukuoka, n’hésitez pas à y faire un saut !

ACCÈS ET INFORMATIONS PRATIQUES

Nokonoshima Island Park ( のこのしまアイランドパーク) 

Accès depuis la gare d’Hakata :

Prendre le bus numéro 9, 300, 301, 302 ou 312 et descendre à Nokotosenba (能古渡船場), environ 40 minutes pour 430 yens.
Deuxième possibilité : prendre le métro jusqu’à Meinohama (姪浜) , 19 minutes pour 300 yens puis le bus numéro 98 et descendre à Nokotosenba (能古渡船場), 14 minutes pour 170 yens

Prendre le ferry municipal Noko-Meinohama, 10 minutes de traversée pour 230 yens. Prendre le bus sur l’île, 13 minutes pour 230 yens.

Horaires :

Du lundi au samedi de 9h à 17h30 et les dimanches et jours fériés de 9h à 18h30

Prix :

Adultes : 1000 yens
Enfants de moins de 15 ans : 500 yens
Enfants de moins de 3 ans : 300 yens

Combien de temps y consacrer ?

Environ deux heures (juste pour le parc)