Sortie à Umi no naka-michi

Umi no naka-michi (海の中道) est un gigantesque complexe situé au nord-est de Fukuoka. Il regroupe un grand parc, un zoo, une roseraie, des zones de jeux pour les enfants, des attractions, des jardins, un aquarium et une piscine (ouverte uniquement l’été). C’est un endroit fantastique où on peut passer la journée sans s’ennuyer.

Après avoir réglé les 410 yens qui permettent d’entrer dans le complexe (la piscine, l’aquarium et les attractions sont en supplément), nous avons commencé à chercher l’atelier création de badges qui était proposé gratuitement ce jour. Hélas, il était déjà fini. Du coup nous nous sommes dirigés vers la grande roue (500 yens) où nous avons pu admirer les décorations florales saisonnières.

Umi no naka-michi toboggans

grande roue Umi no naka-michi - Fukuoka

 grande roue Umi no naka-michi Fukuoka

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le but de notre visite : les champs de cosmos. Comme le parc est situé entre la mer et la baie de Fukuoka, sur une langue de terre, il y fait plus froid que dans la ville et les cosmos ont une floraison plus tardive. Alors que la floraison est terminée ou presque, il est encore possible d’admirer ces fleurs d’automne pour une petite semaine à Umi no naka michi. Moins impressionnants que celui de Nokonoshima, les champs étaient quand même de bonne taille et les couleurs de cosmos variées, du violet au blanc en passant par du jaune, de l’orangé et des nuances de rose. Un petit tour sur une colline nous a permis d’avoir une belle vue sur l’ensemble.

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

Cosmos à Umi no naka-michi, Fukuoka

gâteau manboyaki  à Umi no naka-michi, Fukuoka

Un petit goûter plus tard (de la pâte de haricots rouges dans une pâte à crêpe, le tout en forme de poisson-lune), nous avons rejoint le petit zoo au bout du parc. J’ai beaucoup plus aimé ce zoo que celui de Kagoshima car pas trop grand et familial. Plus généralement les enclos ne sont pas entièrement fermés et les animaux en sortent régulièrement, c’est très sympa.
Il y a pas mal d’animaux de la ferme et on peut caresser des moutons, des poneys, des cochons d’inde ou encore des capybaras. Il est aussi possible de nourrir ces derniers ainsi que les cygnes qui glissent gracieusement sur le petit lac près de l’entrée.

Zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Kapibara du zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Flamands roses du zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

perroquet du zoo de Umi no naka-michi, Fukuoka

Le jour commençant à décliner, nous sommes doucement revenus vers l’entrée en traversant la roseraie qui est dans un cadre sublime. C’est un endroit parfait pour une séance photo, par exemple pour un mariage. La lumière jaune / orangée de ce soleil d’automne rend l’ambiance particulièrement agréable. On y croise peu de monde, surtout des couples se promenant tranquillement. C’est vraiment bucolique et une façon agréable de terminer ce bel après-midi d’automne.

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Roseraie à Umi no naka-michi, Fukuoka

Umi no naka-michi est un endroit que je recommande fortement pour les visiteurs de passage à Fukuoka. C’est avant un tout un parc pour les familles mais il est possible aussi d’y aller entre adultes, apporter un pique-nique (ou de déjeuner dans les échoppes) et de passer une bonne journée.

ACCÈS ET INFORMATIONS PRATIQUES

UMI NO NAKA-MICHI
Adresse : 18-25, Oaza Saitozaki, Higashi-ku, Fukuoka
Téléphone : 092-603-1111

Prix : 410Y (de 15 ans à 64 ans), 210Y (plus de 65 ans) 80Y (de 6 à 14 ans) et gratuit pour les moins de 7 ans.
Horaires : ouvert 7 jours sur 7 de 9h30 à 17h30 de mars à octobre. Fermeture à 16h30 le reste de l’année.
Site internet 

Dans l’instant kawaii du jour, des douceurs d’Halloween ! Mis en vente jusqu’à hier soir (oui au Japon quand c’est plus la saison, c’est plus la saison) chez Baskin & Robbins, les parfaits, comme on appelle ça ici, étaient au chocolat ou à la citrouille. Bien sûr les décorations étaient super mignonnes !

A la découverte de mon nouveau quartier

Comme vous le savez peut-être j’ai déménagé il y a un mois.  Toujours à Fukuoka city, j’ai fait mes adieux à Hakata. Totalement différent de mon ancien arrondissement, mon petit bout de Fukuoka est un quartier résidentiel et calme. Profitant d’une récente belle journée de printemps (et chaude ! rarissime depuis le début de la saison), je suis partie à la découverte de ce nouvel environnement. Voici un (petit) aspect du Japon de tous les jours, celui qui n’est pas mentionné dans les guides.

J’ai commencé la promenade en longeant ce petits ruisseau presque à sec avant de m’engouffrer dans les petits rues adjacentes. Le quartier est rempli de verdure, de petits parcs, de mini-jardins et comme tout quartier résidentiel japonais c’est un savant mélange entre immeubles, maisons modernes et maisons traditionnelles.

Mon immeuble est coincé entre une école primaire et une maternelle ce qui fait que j’entends à longueur de journée des cris, rires et chants d’enfants. Ça change des voitures et camions ! Au moment où j’écris ces mots, j’entends le cours de flûte à bec des primaires et les comptines des maternelles . Joyeuse mais heureuse cacophonie.
Les écoliers ont été chargés de décorer les alentours de leur école avec des tulipes et de nombreuses fleurs. Ça embellit le quartier et on se sent bien bien bien !

Le quartier est rempli de petits cafés et restaurants, principalement d’inspiration française et italienne

Et bien sûr, le petit sancutaire n’est pas en reste. Les glycines commencent tout doucement à éclore.

Au retour alors que je prenais des fleurs en photo, j’ai été abordée par un monsieur d’un certain âge. Il m’a confié être allé plusieurs fois en France et y retourne dans un mois ! J’ai automatiquement souri.
Plus le temps avance et plus je suis heureuse d’être ici. Il fait vraiment bon vivre dans ce petit bout du Japon.

Des petites peluches Disney toutes rondes et toutes douces pour promouvoir la sortie (et le succès) du nouveau jeu de mon entreprise : Tsum-Tsum. On en a reçu chacun une et j’ai eu… Donald ! Kawaii !

Par un doux matin de février

Ce matin, voulant profiter d’une des premières journées de beau temps depuis quelques semaines, j’ai décidé de me lever tôt pour profiter de la ville encore en sommeil et du calme matinal pour aller me balader dans le plus grand parc de Fukuoka  Ôhori-kôen (大濠公園). Il est 7h, le soleil est levé depuis quelques minutes,  j’enfourche mon vélo et c’est parti ! Je commence par faire le tour du lac.
 

Il peut se faire à pieds, en courant ou en vélo facilement grâce aux trois pistes bien délimitées qui permettent de ne pas gêner les autres personnes, ni de slalomer entre les piétons.

Oh ! Une citrouille ! Cette oeuvre de Kusama Yayoi est principalement célèbre grâce à sa version se trouvant sur l’île musée de Naoshima mais le musée d’art de Fukuoka, devant lequel je me trouve, en possède une version plus petite.

Puis j’ai coupé par les petites îles au centre du lac. Ici les mouettes préfèrent le calme du parc au petit matin plutôt que la mer, pourtant toute proche tandis que les hérons guettent les corbeaux qui leur tournent autour.

On peut faire des promenades en barque ou grimper dans des pédalos en forme de cygne un peu effrayants. En attendant l’heure d’ouverture de l’embarcadère, ils attendent sagement en groupe au milieu du lac. Une balade en barque vous coûtera 600Y pour 30 minutes, tandis que les cygnes vous coûteront 1000Y les 30 minutes. Ouvert chaque jour de 11h (semaine) ou 10h (week-end) à 18h.

Petit crochet par le parc adjacent de Maizuru pour admirer les pruniers en fleur comme l’an passé avant de grimper sur les remparts du donjon, aujourd’hui détruit, du château de la ville d’où on a une superbe vue.


Le château de Fukuoka ou Fukuoka-jô (福岡城), aussi appelé Maizuru-jô (舞鶴城) ou Seki-jô (石城) était un château bâti au XVIIème siècle. Il en est reste très peu de traces, la plupart des bâtiments ont été brûlés, détruits ou laissés à l’abandon. D’importantes fouilles archéologiques sont en cours pour mettre à jour de nouveaux vestiges.

Quand les cerisiers seront en fleur, la vue sera encore plus poétique.

Un paquet de mouchoirs tout mignon, tombé du sac ou des poches de sa/son propriétaire, attendant posé au milieu d’un chemin que l’on vienne le récupérer.

Balade en bord de mer à Momochihama

Bonne année à tous ! 明けましておめでとうございます(akemashite omedetô gozaimasu)!

En cette journée ensoleillée, après avoir passé ma matinée à l’école (journées portes-ouvertes), j’ai voulu profiter du beau temps pour aller voir la mer. J’ai beau être née et avoir grandi près de Paris, je suis une fille de la mer. J’adore me balader sur la plage sous le vent, même si il fait moche ou froid. Je peux y passer une journée entière rien qu’en me baladant ou en trempant mes pieds dans l’eau. Bon là il fait quand même bien froid donc on va éviter  !
Mon choix s’est porté sur Momochi-hama, dans l’ouest de la ville. Plage artificielle certes mais plage quand même !

Tour de Fukuoka & Momochihama

Depuis chez moi, Momochi hama est accessible directement en bus et c’est plus économique que le métro : 220 yens pour un trajet contre 290 yens pour le métro. Par contre il ne faut pas être pressé : le trajet dure 53 minutes ! Il faut dire que le bus parcourt toute la ville.
Arrivée près de la tour de Fukuoka, je descends du bus et me dirige vers la plage. Même si nous sommes dimanche, il n’y a que peu de monde, surtout des familles et des joggeurs. Tant mieux, j’aime le calme. Je vais jusqu’au bout de la jetée ouest où je croise quelques pêcheurs. De là, la vue est superbe… si on enlève les câbles qui sont sans doute là pour une bonne raison !

Comme vous le voyez, il n’y a vraiment personne ! De toute façon même les courageux qui voudraient se baigner ne le pourraient pas : la baignade est interdite ! Et je ne m’y aventurerais pas avec tous les bateaux qui passent.

Tour de Fukuoka & Momochihama

Hôtel Hilton et le Yahoo! Auction Dome
Hôtel Hilton et le Yahoo! Auction Dome
Marizon

La fin d’après-midi est l’un des meilleurs moments pou visiter ce quartier : vous pourrez profiter du jour pour voir la plage puis direction le sommet de la tour pour le coucher de soleil et voir la ville s’illuminer au fur et à mesure que la nuit tombe. Le temps de redescendre et vous pourrez la voir parée de lumière !
Voilà comment passer un bon après-midi.

Tour de Fukuoka

Tour de Fukuoka

Tour de Fukuoka